Beauté de jour, Beauté de nuit…

Catégorie Les Arts au soleil

- Tombé de la Besace à poësie de Daniel Schmitt, années 70/80 -


Beauté de jour, Beauté de nuit…

Ô Beauté qui n’es pas de fer
Dans ton armure pour nos dagues
Nous cherchons le défaut où faire
Passage étroit comme une bague

Ô Belle qui n’es pas de jour
Où brille-t-il le flambeau pour
Explorer tes antres tes gouffres
Où nos songes secrets s’engouffrent

Ô Belle qui n’a pas de nuit
Pour investir tes blonds déserts
La longue piste que l’on suit
De la lune opale a des airs

Ô Beauté qui n’a pas d’Automne
Sur les feuilles de fin Septembre
Nous marchons pas à pas de faune
Joindre le Printemps de tes membres

Ô Corps grêlé par l’Illusion
Comme Statue par l’érosion
Sur toi Beauté si nos mains passent
Tes mutilations s’effacent

Ô Corps non tu n’es pas la coupe
Par où Socrate s’est tué
C’est une vitre qui nous coupe
Beauté de tout ce que tu es

Daniel Schmitt, Cannes